smartcity-mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

KARA Technology : des tables tactiles et connectées multi-usages


Rédigé par le Dimanche 1 Octobre 2017 à 10:31 | Lu 1217 fois


Tous les bateaux de plaisance aménagés pour la croisière possèdent au moins une table pour lire les cartes marines et prendre les repas. Grace à KARA Technology, une petite entreprise de l’écosystème numérique Angevin, cette table peut désormais devenir digitale, tactile et même connectée à Internet. Plutôt réservée aux bateaux de luxe, cette table trouve aujourd’hui d’autres usages, dans les jets privés, l’entreprise et la rééducation médicale.


Ivain Bignonet, le CEO de Kara Technolgy
Ivain Bignonet, le CEO de Kara Technolgy
Dirigeant d’une petite entreprise informatique à Saint Barthélémy d’Anjou, une ville de l’agglomération d’Angers et même conseiller municipal délégué à la vie économique et à l'emploi, Ivain Bignonet, diplômé de l’ESAIP (École d'Ingénieurs en informatique et environnement) en 2007, et ancien chef de projet chez DHL en République Tchèque, ne possède pas encore de yacht amarré dans un port prestigieux de la Méditerranée.
 
Plaisancier avec son père, il sait que la partie hébergement d’un bateau, dans laquelle se réunissent les navigateurs pour échanger, discuter, tracer leur route et même dormir, est un espace  souvent restreint, mais très utilisé. « C’est un espace de convivialité et de partage dans lequel les nouvelles technologies ont apporté énormément de confort, mais également beaucoup d'individualisme » confiait-il l’an dernier à une revue spécialisée en présentant son projet. « Chacun est dans son coin avec son smartphone ou sa tablette ».
 
Et si l’on regroupait tous les besoins des navigateurs en termes d’informations, de communication et de loisirs, sur une seule table ? C’est ainsi que lui ai venue l’idée de se lancer dans la conception d’une table digitale pour remplacer la traditionnelle table en bois qui équipe les bateaux de croisière. « Le principe est simple, c’est un écran tactile, partagé et connecté,  fixé sur un pied, orientable, qui sert de table classique, mais aussi et surtout pour consulter les cartes de navigation, étudier la météo et tracer les routes, regarder un film, jouer, envoyer des photos, faire une recherche sur internet ou lire des emails », détaille Ivain Bignonet. Avantage, cette table fonctionne même avec des doigts humides ou des gants. Un micro-ordinateur dont l’interface a été modifiée par les soins du concepteur et son équipe, pilote la table et permet alors de partager l’espace en autant d’utilisateurs que nécessaire.
 
Si cette table qui peut être intégrée dans le mobilier de la partie hébergement du bateau, est à la fois ludique et pratique, elle n’est pas à la portée de tous les plaisanciers. 10 K€ pour une table de 45 cm de diagonale à 20 K€ pour une table de 140 cm. « Elle équipe seulement les bateaux haut de gamme, pour lesquels l’aménagement est le plus souvent personnalisé et réalisé à l’unité », poursuit Ivain Bignonet. « Pour certains chantiers navals, la table est proposée en option, pour d’autre elle est proposée en série. Mais dans ces gammes c’est souvent de la petite série ».

De la haute technologie pour les yachts, mais pas seulement…

La table KARA Technology, installée dans le bureau du maire d'Angers (photo T. Bonnet - Service communication de la ville d'Angers)
La table KARA Technology, installée dans le bureau du maire d'Angers (photo T. Bonnet - Service communication de la ville d'Angers)
Pour l’instant ces tables high-tech sont assemblées dans le centre-ville de Saint Barthélémy d’Anjou, dans la dépendance familiale qui sert de bureau à l’entreprise informatique d’Ivain Bignonet, « IT Informatique ». Cette première société lui a permis de financer la R & D dont il avait besoin. Accompagné par Angers Technopole, dans le cadre de l’accélérateur de projets numériques ADD-ON, le jeune chef d’entreprise qui fut lauréat du réseau Entreprendre en Maine-et-Loire, réussit à lever suffisamment de fonds pour lancer, en 2016, la SAS KARA Technology.
 
Désormais la petite entreprise angevine a le vent en poupe, comme les bateaux dans lesquels elle installe ses tables tactiles, puisqu’elle va prochainement s’installer dans 310 m2 de locaux acquis dans le parc d’activité voisin.
 
Et ça marche d’autant mieux que la table intéresse d’autres secteurs d’activité, comme l’ergothérapie avec une table de rééducation aux multiples possibilités, commercialisée sous le label « Hosea », les jets privés sous le label « Fly » et des entreprises, pour leurs salles de réunions. Plus besoin de déposer des dossiers sur la table, il suffit d’aller les chercher dans son espace personnalisé pour les lire directement sur la table, comme sur une simple tablette tactile. Fini le vidéo projecteur, chacun peut disposer de l’exemplaire digital d’une note, la modifier en direct et la distribuer pas simple glisser-déposer à ses collègues.
 
Séduit par l’idée, le maire d’Angers et président de l’agglomération angevine, Christophe Béchu, en a fait installer une dans son bureau. « Ça lui permet de montrer le savoir-faire local, mais aussi de s’en servir lorsqu’il doit présenter un dossier, des photos, voire même une vidéo », ajoute le chef d’entreprise, plutôt ravi que le président de l’agglomération ait pensé à lui, tout en ajoutant : « Je lui ai fait un prix, mais je ne lui ai pas donné ».

Pour en savoir plus : kara.technology



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 11:10 Opération Renard cherche startups futées …

Administration | In the world | En France | Angers FrenchTech | L'actu de la Smart City | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Avis d'expert











Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté