Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

La Poste se lance dans la e-Santé avec un carnet de santé numérique


Rédigé par le Mardi 16 Janvier 2018 à 16:49 | Lu 1744 fois


Le Groupe la Poste qui poursuit sa diversification, a profité du récent CES de Las Vegas, où il était présent pour la quatrième fois, via ses filiales et quinze startups, pour dévoiler une offre e-santé innovante et accessible à tous, patients et professionnels de santé. Ce véritable carnet de santé connecté, baptisé « La Poste e-Santé », est disponible depuis le 9 janvier.


Avec la plateforme Docapost, La Poste renforce son offre en matière de e-Santé (Photo Groupe La Poste)
Avec la plateforme Docapost, La Poste renforce son offre en matière de e-Santé (Photo Groupe La Poste)

Très présent au Consumer Electronics Show, avec sa plateforme numérique Docapost, le Groupe La Poste a créé l'événement, cette année encore, valorisant du même coup le dynamisme de la French Tech. Selon la plate-forme de veille des réseaux sociaux Visabrain, laquelle protège la réputation des marques depuis 2011, La Poste arriverait même en 5e place du classement des entreprises les plus influentes du plus grand salon international des innovations électroniques grand public, sur le réseau social Twitter, générant même plus d'engagement que Toyota, Bosch ou encore Dell. Cocorico !

Cette influence et cette présence sur les réseaux est due à la variété des offres du groupe, notamment dans les services de proximité, la vie urbaine, la silver économie, les services aux professionnels. Cette offre très diversifiée qui signe le renouvellement du groupe, attaqué notamment sur son activité historique: la distribution du courrier, s'est exprimée sur le stand installé à Las Vegas aux travers de quatre secteurs dans lesquels elle s'investit désormais : ville, maison, bureau et santé. C'est sur ce dernier secteur qu'elle a creusé l'écart en matière d'innovation en présentant une offre inédite : un carnet de santé numérique accessible à tous.

Ce carnet de santé 2.0, que personne n'attendait de la part des postiers, et qui fut lancé officiellement le jour d'ouverture du CES, se présente sous la forme d'une application pour smartphone et tablette.

Une fois installée, cette application facilement accessible depuis les stores (Apple et Google Play) peut être reliée à un thermomètre connecté, à un pèse-personne ou encore à un tensiomètre, des appareils médicaux déjà commercialisés par différentes marques, dont certaines françaises, ou fournis par un centre hospitalier. Une fois toutes ces données réunies au même endroit, la simplicité de l'application proposée par La Poste permet à quiconque de suivre sa santé au quotidien et même d'être alerté quand un paramètre n'est pas conforme. Attention toutefois, pour l'utiliser, le patient doit posséder, ou créer si ce n'est pas le cas, un compte d'accès à un service de La Poste. Ensuite l'application vous demandera de sécuriser l'accès.

« Dans une perspective de mieux être, de prévention ou encore de surveillance médicale spécifique, le patient peut lui-même saisir les informations de santé complémentaires qu'il juge utiles », explique le groupe La Poste.
 

Le patient choisit librement de partager ses données avec les professionnels de santé


L'interface assez proche de toutes les applications de suivi de santé disponibles sur le marché et connectées la plupart du temps à des bracelets permettant de calculer un certain nombre de paramètre, pendant une activité ou au repos, a été construite avec des professionnels de santé en intégrant des systèmes d'alerte définis en fonction du profil du patient. Le carnet numérique imaginé par La Poste intègre un carnet de vaccination dont les dates de rappel s'affichent sur le mobile du patient, conformément aux directives ministérielles.

Complément de « Digiposte + Ma Santé », l'assistant qui permet de centraliser et partager les informations et les documents de santé avec les professionnels santé de manière totalement sécurisée, « La Poste e-Santé » s'affirme comme un outil indispensable pour ceux qui veulent embarquer leurs données de santé dans leur poche.

« Le patient choisit librement de partager ses données avec les professionnels de santé, notamment dans le cadre d'un suivi post-opératoire ou d'une pathologie chronique », souligne La Poste, laquelle garantit qu'il aura accès toute sa vie et à tout moment à l'ensemble de ses données de santé.

Avec cette nouvelle offre, le groupe La Poste qui s'affiche désormais comme un véritable tiers de confiance, crée un véritable écosystème de la santé, prêt à accueillir toutes les applications des professionnels et confirme sa volonté de faire des services aux seniors et de la santé des axes majeurs de stratégie. Après « Veiller sur mes parents », le groupe postal français le groupe accélère son développement dans le secteur de la santé avec le rachat de Biologistic en 2016 et Asten Santé en 2017. De son coté l'hébergeur Docapost a multiplié les partenariats avec les fabricants d'objets de santé connectés et fournisseurs en e-Santé.

 




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Villes Smart | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Les rendez-vous de l'innovation






L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            






Suivez-nous
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb Cité Objet Connecté