Les trottinettes électriques Pony posent leurs roues à Évry-Courcouronnes


Rédigé par le Jeudi 10 Mars 2022 à 16:09

Seul acteur français du vélo et de la trottinette électrique en « free floating » (moyen de transport en libre-service), l’Angevin Pony débarque dans les rues de d’Évry-Courcouronnes (Essonne). 250 trottinettes électriques sont désormais à la disposition des habitants qui souhaitent utiliser ce service de mobilité douce. Le service a été inauguré ce 10 mars, par Stéphane Beaudet, le maire de la ville.


Une trottinette Pony devant la gare d’Évry-Courcouronnes (Copyright ©Angélique Mian-Ville d’Évry-Courcouronnes)
Une trottinette Pony devant la gare d’Évry-Courcouronnes (Copyright ©Angélique Mian-Ville d’Évry-Courcouronnes)
Créée en 2017, la startup Pony  dont le siège est installé à Angers (49), vient d’ouvrir un nouveau service de mise à disposition de trottinettes électriques, à Évry-Courcouronnes, en région parisienne. Après plusieurs villes françaises (Angers, Bordeaux, Paris…) mais aussi européennes (Bruxelles, Turin, Namur…), le seul acteur français pour la mise à disposition de vélos et trottinettes en « free floating », continue de tisser sa toile.
 
Dernière couverture en date : la ville francilienne d’Évry-Courcouronnes dans le département de l’Essonne. Le service a été mis officiellement en place ce 10 mars, par le maire, Stéphane BEAUDET et Paul-Adrien CORMERAIS, fondateur de Pony. Pour la municipalité de cette grande ville du Grand Paris, il s’agit de « doter le territoire d’une nouvelle offre de mobilité douce comme alternative à l’usage quotidien de la voiture ».
 
Pour le maire, cette initiative s’inscrit dans la continuité du Plan vélo. « Les trottinettes en libre-service offrent aujourd’hui une nouvelle façon de se déplacer au quotidien. C’est également l’opportunité pour les nombreux usagers d’Évry-Courcouronnes de redécouvrir et vivre différemment notre ville », explique l’édile, très motivé par la mise en place de ce nouveau service qui va permettre aux 70 000 habitants et aux dizaines de milliers d’usager de la ville qu’il gère de disposer d’un nouveau moyen de transport qui plait notamment aux plus jeunes, qu’ils soient étudiants ou actifs.
 
A partir de ce jour, 250 trottinettes électriques aux couleurs bleues de Pony, sont mis à disposition des habitants de la préfecture de l’Essonne pour leurs déplacements quotidiens. Ils pourront ainsi saisir l’avantage de ce mode de déplacement, à la fois respectueux de l’environnement et adapté aux centres urbains densément peuplé, comme c’est le cas des cités franciliennes.
 
« L’équipe Pony est ravie de pleinement participer à la politique volontariste de l’équipe municipale de la Ville en faveur d’une mobile douce, décarbonée et partagée »

Pour l’équipe de la jeune entreprise Angevine, le modèle économique original et innovant de Pony a su séduire les élus d’Évry-Courcouronnes. Rappelons que cet opérateur français qui met ses vélos et trottinettes électriques en libre-service, là où ils se trouvent, sans avoir besoin de système de « dockage » a aussi pour a pour démarche originale d’impliquer les particuliers dans sa démarche en leur offrant la possibilité d’acheter des trottinettes et de les mettre à disposition d’autres utilisateurs. Cette idée qui fonctionne aussi avec les vélos de l’opérateur, permet de percevoir des revenus complémentaires, à hauteur de 50% des recettes générées sur chaque trajet. D’ici quelques semaines, les Evry-Courcouronnais pourront donc investir dans une trottinette, et mêem lui donner un nom, pour la reconnaitre plus facilement et en faire la promotion auprès d’amis, comme le font les usagers d’Angers.
 
« L’équipe Pony est ravie de pleinement participer à la politique volontariste de l’équipe municipale de la Ville en faveur d’une mobile douce, décarbonée et partagée », explique Paul-Adrien CORMERAIS, le fondateur de Pony.
 
Chaque trottinette disponible est visible depuis l’application « Pony » que chacun peut télécharger sur son smartphone depuis les principaux stores. Les trottinettes sont accessibles avec ou sans abonnements, à des tarifs abordables et adaptés aux faibles revenus, notamment les étudiants. 
 
Après usage ces trottinettes peuvent être laissées dans le lieu souhaité par l’utilisateur, dans le respect du Code de la Route, mais aussi des autres usagers, notamment les piétons et personnes à mobilité réduite. Une technologie de géolocalisation très au point permet d’encadrer le stationnement des trottinettes, et d’appliquer une pénalité financière à l’utilisateur en cas de non-respect des règles qui évitent l’abandon de l’engin dans un endroit provoquant une gêne pour les autres utilisateurs de l’espace public ou en dehors du périmètre urbain préalablement défini. Les utilisateurs peuvent en prendre connaissance sur l’application digitale. A Évry-Courcouronnes, une centaine d’emplacements sont réservés dans toute la ville.
 
Mais la ville s’engage, au cours des premiers mois de lancement, à porter une attention particulière aux bonnes pratiques et à la prévention des risques. 
 
Entreprise responsable, Pony, avec le soutien de la ville d’Évry-Courcouronnes, permet aux habitants de se déplacer plus facilement tout en faisant un geste pour la planète. Elle suscite également l’engagement individuel de chaque usager afin que ce nouveau service devienne, comme dans toutes les villes où Pony à déployé ses services, une réussite collective. 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Septembre 2022 - 10:30 Semaine de la mobilité : osons l’intermodalité !

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don