Lyon Confluence : la rénovation du Marché Gare pour renforcer sa position de lieu culturel de proximité


Rédigé par le Mercredi 31 Mars 2021 à 10:28 | Lu 1311 fois


Le quartier Lyon Confluence, dont nous parlons régulièrement dans nos colonnes comme un modèle de quartier intelligent, n’en finit pas de se transformer pour apporter toujours plus de services aux usagers du quartier et de la métropole lyonnaise. Cette fois c’est le bâtiment Porche situé à l’entrée de l’ancien Marché Gare qui entre en phase de rénovation pour offrir plus de services aux amateurs de musiques.


L'esquisse du nouveau Marché Gare qui ouvrira ses portes en 2022 (Atelier Carte Blanche Architectes - Infographie Olivier Sidler)
L'esquisse du nouveau Marché Gare qui ouvrira ses portes en 2022 (Atelier Carte Blanche Architectes - Infographie Olivier Sidler)
Construit dans les années 1960, le « bâtiment Porche » du marché-gare de Lyon constituait l’entrée du plus gros Marché d’Intérêt National (MIN) avant la création de Rungis en région parisienne. Propriété de la Métropole de Lyon, il abritait les services administratifs utiles au fonctionnement du marché de gros surnommé le « ventre de Lyon ». 
 
En 2009 ce marché d’intérêt national, comme il en existe plusieurs en France est transféré à Corbas, une ville située au sud-sud-est de Lyon, en-dessous de Venissieux.  Dans le cadre du projet de rénovation du quartier de la Confluence, plusieurs halles, devenues inutiles ont été démolies par la SPL Lyon Confluence dans le cadre du projet urbain Lyon Confluence phase 2 côté Rhône. Certaines sont conservées et réhabilitées afin de garder, malgré la modernisation du quartier, une trace du passé.
 
Parmi ces bâtiments, le bâtiment Porche, faisant parti du patrimoine historique de la ville, sera totalement rénové. Il fera le lien entre le quartier historique de Perrache - Sainte-Blandine et le Quartier du Marché en cours de construction côté Rhône.
 
Ouvert en février 2006, le Marché Gare est aujourd’hui une salle de concerts et de résidences de musiques actuelles gérée par l’association MJC Confluence.  Comme toutes ces salles ouvertes à la créativité, c’est un lieu de rencontre entre les artistes et le public dans un contexte de proximité et d’attachement à la création musicale et artistique. 
 
D’ordinaire l’équipe en place y organise une soixantaine de concerts par an en collaboration avec les acteurs culturels de la région ; mais également des spectacles jeune public, la projection de films documentaires ou encore des expositions d’arts visuels. Elle accompagne aussi nombre de jeunes artistes, en concert ou en résidence, dans la construction de leur parcours de musicien, contribuant ainsi à la structuration professionnelle de la filière « musiques actuelles » et de la scène locale. 
 
L’intérêt de ce projet culturel et artistique a d’ailleurs été souligné par l’attribution fin 2018, par le Ministère de la Culture, la Ville de Lyon et la Région, du label national SMAC (Scènes de Musiques Actuelles), ce qui encourage les acteurs locaux à s’investir dans ce projet qui, une fois la crise sanitaire passée, reprendra ses activités musicales, comme toutes les salles de spectacle sur le territoire français.
 
Cette période peut donc constituer une occasion unique pour lancer des travaux de rénovation de cet espace culturel. 
 
Depuis mars 2020, date du premier confinement et encore plus en ce début d’année, la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, la salle du Marché Gare, tourne au ralenti avec de trop petites jauges, voire au point mort, privant les lyonnais, comme les habitants de toutes les villes de France, de concerts et autres spectacles. Tout le secteur culturel s’en trouvant impacté.

Une programmation hors-murs pour les 15 ans du Marché Gare

« Ouvert depuis désormais 15 ans, l’espace culturel du Marché Gare fête son anniversaire de spectacles en direct, de découvertes, de résidences, de mise en valeur de la scène locale, d’événements spéciaux et d’échanges avec les artistes, les partenaires, les bénévoles et le public », mentionne la SPL Lyon Confluence dans un communiqué. « Avec l’espoir renouvelé d’accueillir à nouveau ses publics dès le printemps 2022 ! »
 
En attendant cette réouverture que d'aucuns voudraient le plus tôt possible, le Marché Gare propose à son public « L’Echappée Sauvage  », une programmation hors-les-murs menée en coopération avec d’anciens et de nouveaux partenaires du territoire. Plus de 40 lieux de la Métropole ont ainsi été investis pendant ce programme, du Sonic à l’Opéra, en passant par la Station Mue, GrrrndZero ou le Transbordeur. 
 
Désigné en novembre 2019, en pleine crise sanitaire, l’Atelier d’architecture lyonnais Carte Blanche a lancé en 2020, les travaux de démolition des ailes de l’emblématique bâtiment Porche. Le bâtiment rénové devrait être livré au printemps 2022, en espérant, pour les gestionnaires et les usagers, que la crise dernière ne sera qu’un lointain souvenir. 
 
Le projet de l'atelier d'architecture Carte Blanche propose un espace vivant, fédérateur et festif, représentatif de l’esprit fourmillant et alternatif de la Salle de Musiques Actuelles (SMAC).  La capacité de la salle de concert passera de 300 à 400 places. La nouvelle organisation du bâtiment laissera place à de nouveaux usages qui favoriseront la rencontre entre les artistes et tous les publics. Bar, espace scénique, salle de réunion et bureaux seront les nouveaux lieux propices à l’échange.
 
« Le projet assoit la mémoire du bâtiment porche tout en répondant davantage à l’évolution des pratiques des musiques actuelles. En visant également des performances élevées, au niveau environnemental et énergétique, c’est un regard vers l’avenir qui est porté », déclare l’Atelier d’architecture Carte Blanche
 
Outre l’augmentation de la capacité des salles, ce bâtiment historique du quartier situé à proximité de la gare Lyon-Perrache, bénéficiera de performances énergétiques élevées comme les autres bâtiments : normes BBC rénovation, 160 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture et raccordement au réseau de chaleur urbain, lui-même « alimenté aux deux tiers par des énergies renouvelables ou de récupération » comme le rappelle la SPL Confluence. Sans oublier de conserver cette salle de spectacle dans son environnement en prenant en compte les habitations désormais installées à proximité et notamment pour ce qui concerne les nuisances sonores. 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don