Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Ma Maison A’Venir : la technologie pour favoriser le maintien à domicile des ainés


Rédigé par le Mardi 23 Juillet 2019 à 10:21 | Lu 1791 fois


De plus en plus de collectivités encouragent, avec des aides diverses, le maintien à domicile des personnes âgées. C’est le cas du département de la Charente qui dispose depuis plusieurs années d’une maison témoin itinérante, « Ma Maison A’Venir », laquelle permet de montrer comment améliorer l’habitat des seniors en utilisant les dernières technologies, pour qu’ils puissent s’y maintenir en toute sécurité.


Présentation des objets disponibles dans la maison mobile (Photo Ma Maison A'Venir)
Présentation des objets disponibles dans la maison mobile (Photo Ma Maison A'Venir)
Une enquête réalisée en 2012 pour l’Observatoire de l’Intérêt Général démontrait que 90 % des Français préfèrent adapter leur logement pour se maintenir à domicile, plutôt que d’intégrer un établissement spécialisé pour personnes âgées. Aujourd’hui, 25% des personnes âgées de 80 ans et plus à domicile, souffrent d’une perte d’autonomie modérée et seulement 2,5% d’une dépendance forte. Très peu de logements, - seulement 6 % selon les données 2012 de l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) -, sont adaptés adaptés à cette perte d’autonomie modérée. Les chutes des occupants servant souvent de mobile pour orienter les personnes concernées vers un EPHAD.

A l’horizon 2050, la France comptera 5,5 millions de personnes âgées de plus 80 ans et une sur cinq sera en perte d’autonomie, estiment les experts. Si les organismes sociaux financent le vieillissement les Départements ont un rôle essentiel à jouer. En plus des aides aides individuelles, et collectives, la plupart multiplient les dispositifs d’aide au maintien à domicile.

C’est notamment le cas du Département de la Charente, en région Nouvelle Aquitaine, qui soutient depuis 2017, « Ma Maison A’Venir  », une maison témoin ambulante de 25m2 qui reconstitue l’intérieur d’un logement adapté pour les personnes âgées ou en perte d’autonomie. Des appareils et des outils adaptés, dont certains de haute technologie, sont proposés pour chaque pièce de la maison de la salle de bain au salon en passant par la cuisine.

Imaginée et gérée par le réseau transdiciplinaire « Resanté-Vous  », une initiative de deux étudiants en Master « ingénierie de la rééducation et du handicap » de Poitiers, soucieux d’agir pour améliorer la qualité de vie des personnes malades d’Alzheimer, la maison ambulante a été financée par la collectivité charentaise qui l’utilise dans les différentes villes du département pour aller à la rencontre des habitants et leur proposer des solutions et outils du quotidien dont certains aujourd’hui connectés, pour aménager l’habitat et favoriser le maintien à domicile.

L’objectif, selon les initiateurs de ce projet est de montrer aux personne susceptibles d’être concernées ou ayant un parent aillant atteint un âge avancé ou en dépendance modéré, voire en situation de handicap, comment elles pourraient mieux mieux vivre si elles restent à leur domicile.
 

Un dispositif qui s’ajoute aux aides existantes

Cet habitat démonstratif, de surface réduite pour faciliter le déplacement de ville en ville, est composé d’une entrée, d’un pièce à vivre (cuisine), d’une chambre et d’un sanitaire. Il est équipé de mobilier, des équipements de la vie quotidienne et divers outils numériques qui améliorent et adaptent l’habitat au vieillissement et à l’éventuelle perte d’autonomie. Les visiteurs sont accueillis, lors des visites, par des chargés de prévention et ergothérapeutes de ReSanté-Vous, dont le travail consiste à informer les visiteurs sur ce que la technologie peut apporter aujourd’hui aux personnes âgées.

On retrouve dans cette maison mobile : une tablette aide-mémoire des tâches quotidiennes facilitant notamment les prises de rendez-vous et de médicaments, des chaussures connectées et géolocalisées (Parade) permettant d’alerter en cas de chute ou de déplacement anormal, un cousin pour écouter la télévision, une canne connectée et divers ustensiles pour la cuisine tels que des ouvres bocaux, des éplucheurs à large prise en main … Autant d’outils qui faciliteront les déplacements et petits travaux quotidiens facilitant ce maintien à domicile.

« L’ensemble du mobilier, des aides techniques et de la domotique intégrés à ce logement a fait l’objet d’un travail de veille par notre équipe de recherche, d’innovation et d’ergothérapeutes depuis plusieurs années », explique Resanté-Vous. « Notre équipe intervenant à domicile sur les problématiques d’adaptation depuis 2014, a pu élaborer des méthodes d’analyse et d’identification permettant les meilleurs choix d’adaptation ».

Pour Isabelle LAGARDE vice-Présidente du Conseil Départemental de Charente, qui suit ce projet, il s’agit d’anticiper la perte d’autonomie : « les charentais veulent rester, dans la mesure de leurs possibilités, des personnes actives avec un principal souhait : rester autonome et s’investir dans la société ».

A ce dispositif s’ajoutent les aides pour faciliter le vieillissement, dispensées par les départements de la Région Nouvelle Aquitaine qui soutiennent ce dispositif. Lors d’une présentation, Marie-Pierre QUENTIN, vice-présidente du Département de Charente-Maritime, pour qui le maintien à domicile des personnes âgées, est l’un des objectifs majeurs, a rappelé « les aides existantes qui permettent aux seniors le financement de travaux dans leur logement et les actions de prévention qui favorisent le bien vieillir en Charente-Maritime ».

Pour en savoir plus : http://mamaisonavenir.fr

 




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire