Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Mobilité : Le court-voiturage de Karos plébiscité par les Franciliens


Rédigé par le Samedi 20 Janvier 2018 à 11:42 | Lu 948 fois


Faire des économies de transport, tisser des liens et réduire la pollution automobile, c'est l'argument des plateformes de co-voiturage, largement repris par les collectivités qui y voient également un moyen de réduire les flux de circulation. En Ile-de-France, s'ajoute une autre forme de partage : le « court-voiturage », dont la société Karos s'est fait une spécialité. C'est même devenu le premier opérateur parisien en ce qui concerne le covoiturage territorial.


Des résidents de parcs immobiliers et des salariés d'entreprise bénéficient désormais de mise en relation directe avec la plateforme Karos, pour leurs trajets quotidiens (Photo Karos)
Des résidents de parcs immobiliers et des salariés d'entreprise bénéficient désormais de mise en relation directe avec la plateforme Karos, pour leurs trajets quotidiens (Photo Karos)

Contrairement aux plateformes de covoiturage traditionnelles telle BlaBlaCar, la plus utilisé pour des trajets longue distance, Karos, ( prononcer Carrosse) est un service spécialisé dans les courtes distances qui vise à transformer la voiture de monsieur tout le monde, en réseau de transport en commun, complémentaire des réseaux publics mis en place dans les villes.

Karos, startup créée en 2014, par Olivier Binet, spécialiste du financement et du développement d'entreprises de croissance et Tristan Croiset, expert en « Big Data » et « Marchine Learning », part du constat que deux tiers des travailleurs franciliens travaillent à plus de 10 minutes à pied d'un station de transports en commun et pour certains dans une zone peu deux dense mal desservie. De fait les franciliens effectuent, chaque jour, 15 millions de trajets, seuls au volant, pour se rendre au travail, soit environ 40 millions de sièges disponibles pour des trajets relativement courts.

Une aubaine pour la jeune entreprise dont la plateforme, accessible depuis un mobile connait un grand succès, mais aussi pour les collectivités d'Ile-de-France, qui aimeraient bien réduire les flux de véhicules, lesquels engendrent une pollution toujours plus aggravante.

Le 1er octobre dernier, « Île-de-France Mobilités », ex STIF (Société des Transports d'Île-de-France), lançait « Tous ensemble pour le covoiturage », en finançant 17 plateformes de covoiturage, à raison de 2 € par trajet. L'objectif avoué étant d'inciter les franciliens à partager leur véhicule lors de leur trajets quotidiens.

Près de trois mois plus tard, Karos est devenu le premier acteur à atteindre les 25 000 trajets covoiturés envisagés par la collectivité, soit 50 000 € de subventions accordés aux covoitureurs. Prolongée jusqu'au 30 juin 2018, cette opération démontre que les franciliens ne sont pas insensibles au partage de véhicule, celui-ci étant désormais considéré comme un moyen de transport en commun permettant de desservir les zones moins dense du territoire.


Le court-voiturage s'inscrit dans une nouvelle pratique de mobilité

« Nos résultats montrent tout l'intérêt pour une collectivité locale d'exploiter les sièges libres des véhicules en circulation pour les transformer en véritables transports collectifs, complémentaires des lignes structurantes en zones plus denses », explique Olivier Binet, cofondateur et président de Karos. «  Un trajet en grande couronne coûte 2 € à la collectivité quand le même trajet en bus ou en transport à la demand coûte significativement plus cher ».

Karos qui s'affiche désormais comme le premier opérateur de court-voiturage, espère qu'IDF mobilités intégrera la voiture partagée dans son offre de transports en commun. D'autant plus important que de nombreuses collectivités envisagent de taxer la circulation en cœur de ville, le covoitureurs pourraient alors bénéficier d'un accès prioritaire au même titre que les autres transports en commun. Un principe déjà mis en œuvre lors des restrictions de circulation pour pollution trop importante.

D'autant que la proposition de Karos se révèle très efficaces dans les zones non denses et rurales. Selon les analyse de l'entreprise 81% des trajets effectués impliquent la grande couronne de Paris et 44 % des communes desservies comptent moins de 300 habitants au km2. Coté distance parcourue, la moyenne s’établit à 18 km et 24% des trajets font moins de 10 km, la plupart permettant d'acheminer les voyageurs vers d'autres transports, tels que le métro ou les bus. La solution Karos permet aussi de réduire les flux de circulation et donc désengorger les principaux axes de la capitale, puisque 88% des trajets sont effectués en heure de pointe.

Pour Karos le court-voiturage s'inscrit dans une nouvelle pratique de mobilité, avec une croissance forte en plus d'un an d'exercice et une approche dans le cadre des Plans de mobilités des entreprises avec plus de 400 sites clients. L'objectif, pour ces dernières, étant d'améliorer la mobilité quotidienne des collaborateurs.  Des bailleurs franciliens proposent également une mise en relation directe avec la plateforme, pour leurs résidents. 




Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Villes Smart | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Les rendez-vous de l'innovation | Droit du numérique


PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire