Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Moovlab, l’application qui rend le sport en salle plus ludique


Rédigé par le Samedi 13 Janvier 2018 à 11:25 | Lu 907 fois


Présente au CES de Las Vegas, avec une animation susceptible réveiller le sportif qui sommeille en chaque visiteur, la petite entreprise de Grenoble s’est fixé pour objectif, grâce à des capteurs sportifs, une application plutôt ludique et un parcours de training interactif, de révolutionner le sport en salle.


Le stand de Moovlab au CES de Las Vegas 2018 (Photo Moovlab FB)
Le stand de Moovlab au CES de Las Vegas 2018 (Photo Moovlab FB)
Fondée en 2016, la startup Grenobloise Moovlab participe pour la seconde fois au Consumer Electonics Show. L’occasion de présenter son nouveau concept de sport en salle autour de parcours interactifs qui permettent d’accroitre les performances des pratiquants tout en les faisant jouer.
 
« Avec Moovlab, nous proposons une solution de mesure de l’ensemble de l’activité sportive en salle de fitness. Quelle que soit l’activité que vous pratiquez, nos capteurs savent la reconnaitre, la mesurer et l’accompagner », déclarait  Laurent Freytrich, CEO de Moovlab, au magazine de l’innovation Maddyness, avant de partir pour Las Vegas.  « Il ne s’agit pas d’une machine qui vous propose des activités sportives. C’est le sportif que nous connectons avec seulement deux capteurs à l’application. Chacun se voit proposer des entrainements spécifiques et un suivi adapté à ses envies, sa forme du moment, sa disponibilité, avec ou sans machine de musculation ».
 
Grace à des algorithmes spécifiques qui reconnaissent les gestes, la solution imaginée par la startup Grenobloise accompagne les pratiquants, seuls ou en groupe, sous forme de programmes, et après chaque séance grâce à un suivi des données, à la manière d’un coach personnalisé qui donne plus de plaisirs aux pratiquants. Résultats garantis selon les concepteurs de Moovlab.
 
Dans un contexte où les gestionnaires de salle de Fitness rencontre des difficultés pour fidéliser leur clientèle, cette solution leur ouvre de nouveaux horizons, en proposant une nouvelle façon d’appréhender la pratique sportive avec une solution plus ludique capable de mesure l’ensemble des activités.
 
Qu’il s’agisse d’une activité  pratiquée habituellement sur machine ou sans machine comme le skipping ou la boxe, les capteurs installés sur le sportif savent reconnaitre l’activité, la mesurer et accompagner le pratiquant. Tout au long des différents parcours d’entrainement, un « hub » récupère, de façon autonome, toutes les données générées par les capteurs des utilisateurs dans le but de faire évoluer leur séance en temps réel. Les utilisateurs peuvent pratiquer selon leurs désirs, leurs besoins et leurs objectifs personnels.

Deux millions de fonds pour passer à la phase d'industrialisation

« Ces expériences sportives sans cesse renouvelées vont accroitre la motivation, le plaisir et la fidélisation des adhérents des salles », justifient les concepteurs de la solution Moovlab. «  Avec notre solution, la salle de fitness devient plus ludique, plus motivante, plus interactive ».
 
Grace à des capteurs intelligents, conçus pour la pratique sportive, installés sur des bracelets dont s’équipe le sportif et d’un smartphone, le pratiquant peut suivre un parcours au travers de la salle de fitness, d’atelier en atelier, surpris lui même des performances qu’il est capable de réaliser. Chaque circuit est construit en fonction des objectifs que chacun se fixe en début de séance. Ils se déroulent sous la direction d’un coach vidéo dont les paramètres sportifs apparaissent en même temps que celui de l’utilisateur. Ces parcours peuvent tout à fait se décliner en studio avec un coach personnel, lui même équipé des capteurs développés par Moovlab.
 
Créée par Laurent Freytrich, Olivier Thomas et Hervé Dang,  tous passionnés par le sport et les nouvelles technologies et désireux de « démocratiser » l’envie et le plaisir de l’activité sportive, la startup Moovlab  s’est fixer pour objectif de « faire jouer au sport » plutôt convaincre chacun qu’il fait faire du sport. Un concept novateur et plus stimulant, surtout pour ceux qui manquent de réelle motivation.
 
Incubée à l’institut de recherche technologique CEA-Leti, la jeune pousse a bénéficié comme beaucoup de subventions, prêts d’honneur et autres aides à l’innovation qui lui ont permis de développer sa solution technologique. Rentrée dans sa phase de pré-industrialisation, l’entreprise cherche à lever plus de 2 millions d’euros de fonds pour commercialiser la solution qu’elle proposera aux salles de sport et entreprises, laquelle est actuellement proposée au CES de Las Vegas. 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Startups et innovation | L'actu de la Smart City | Avis d'expert


PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire