Réduire le gaspillage électrique grâce à l’assistant malin d'Ecojoko


Rédigé par le Jeudi 30 Avril 2020 à 11:50 | Lu 2661 fois


L’électricité nécessite, à cause du nombre de foyers équipés en appareils électriques, une fourniture d’énergie de plus en plus importante. Heureusement de plus en plus de foyers soucieux de leur environnement font la guerre aux kilowatts gaspillés. Pour eux et ceux qui envisagent de le faire, Ecojoko, une start-up parisienne a développé une technologie révolutionnaire permettant de calculer finement les économies d’énergie réalisables pour chaque foyer.


L'assistant Ecojoko qui permet de visualiser en temps réel sa consommation (Photo vidéo Ecojoko)
L'assistant Ecojoko qui permet de visualiser en temps réel sa consommation (Photo vidéo Ecojoko)
Depuis que la fée électrique est entrée dans les foyers, les consommateurs largement équipées d’appareils reliés au réseau électriques dépensent le plus souvent sans compter. Et ce n’est que lorsqu’ils reçoivent leur facture qu’ils tombent le plus souvent des nues. Des éclairages gros consommateurs et non éteints, des appareils en veille, un réfrigérateur un peu vieillissant ou non dépoussiéré à l’arrière ou encore un radiateur d’appoint, et la facture s’envole. L’électricité est sans douleur et sans odeur, sauf lorsqu’il faut payer l’addition. D’autant qu’en dehors du coût que doivent supporter les ménages, c’est le plus souvent gaspillage qui atteint le chiffre colossal de 7 milliards d’euros par an pour les foyers français, dont on pourrait se passer pour peu que l’on trouve des solutions permettant de le réduire.
 
Ces solutions existent. Celle proposée par les possesseurs de compteurs électriques connectés, dont le très contesté Linky installé par Enedis, le gestionnaire du réseau électrique français, permet de suivre globalement et au jour le jour sa consommation électrique. Elle permet d’agir tout aussi globalement mas sans pouvoir identifier les sources de gaspillage. 
 
L’autre solution, c’est ce que propose la startup parisienne Ecojoko  : un capteur placé sur en tête du réseau de distribution du foyer, un assistant visuel à placer dans la maison et une application qui permet de suivre l’ensemble depuis un terminal mobile : tablette ou smartphone.  
 
L’idée de cet objet connecté, fort utile dans le contexte des économies d’énergie et de transition énergétique, est le fruit du travail de deux ingénieurs, passionnés par l’écologie : Laurent Bernard et Fabien Berlioz, qui lancent après la création de leur startup, en 2017, le premier assistant connecté d'économie d'énergie.  
 
« On se rend compte désormais de ce qui consomme trop et ça aide vraiment dans notre démarche globale d’économie pour la planète »

 La technologie développée par Ecojoko depuis 3 ans, à la fois simple et précise, permet de fournir des informations détaillées sur la consommation électrique de chaque appareil branché sur le réseau en se basant sur leur signature électrique . Selon les deux ingénieurs, les appareils électriques ne consomment pas de façon linéaire, mais selon des pics très reconnaissables. Ainsi, un four n’utilise pas de l’électricité de la même manière qu’un lave-linge, ou qu’un réfrigérateur. Il semble donc assez facile de les identifier et dès lors d’analyser, grâce au capteur placé sur le disjoncteur général, la consommation. Un concept malin, à l'image du logo tête de singe de l'entreprise. 
 
« Cette identification des postes de dépense dans chaque foyer est vraiment révolutionnaire. Elle permet à n’importe qui de comprendre simplement ce qui consomme chez lui », explique Laurent Bernard, co-fondateur d’Ecojoko. « Réduire sa consommation d’électricité devient accessible à tous et fait d’Ecojoko un outil simple, efficace et terriblement impactant pour la transition écologique. »
 
Pour les développeurs d’Ecojeko, l’électricité consommée chez l’utilisateur est classée selon 9 catégories : éclairage, chauffage et climatisation, eau chaude, veilles et appareils toujours allumés (box internet par exemple), gros électroménager (lave-vaisselle, lave-linge et sèche-linge), cuisson (four, plaques électriques ou en vitrocéramiques), réfrigérateurs et congélateurs, voiture électrique (si applicable), et autres appareils électriques. 
 
Grace à l’assistant visuel et à l’application liée au capteur, chaque catégorie est affichée par un diagramme coloré facile à comprendre par l’usager, lequel peut apprécier en pourcentage de la consommation totale en kWh et en euros et selon la tarification choisie, la consommation de chaque groupe et appareil. Avantage : l’application fonctionne avec plus de 150 fournisseurs d’électricité, en s’adaptant à leur mode de tarification. 
 
Ces fonctionnalités permettent aux utilisateurs de mieux comprendre leur consommation et identifier les postes les plus énergivores.  
 
« On attendait avec impatience cette fonctionnalité, pour voir ce qui marche et ce qui ne marche pas, afin d’orienter nos efforts », explique Sophie, consommatrice et utilisatrice du concept Ecojeko. « On se rend compte désormais de ce qui consomme trop et ça aide vraiment dans notre démarche globale d’économie pour la planète ». 
 
Fort des 1,1 M€ levés en mai 2019 auprès de business angels et membre des accélérateurs 50 Partners Impact et Wilco, Ecojoko nourrit l’ambition d’équiper 5% des foyers français, pour économiser l’équivalent de la consommation d’un réacteur nucléaire. Reconnu par l’Etat comme solution d’aide à la réduction énergétique, Ecojoko est éligible à la Prime Énergie. Ecojoko est disponible sur son site www.ecojoko.com  et sur le site de Nature & Découverte  au prix public de 199 €, pour le capteur, facile à installer, l’assistant visuel et l’application mobile. 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Juridique | Consommation | Société


PAVIC Angers Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire