Ville Intelligente Mag
Magazine de la Smart City, de l'écosystème numérique et de la e-Santé

Viva Technology : l’autre salon mondial des startups et de l’innovation


Rédigé par le Mardi 15 Mai 2018 à 10:03 | Lu 852 fois


Ce n’est pas encore le Consumer Electronics Show de Las Vegas, mais les organisateurs de Viva Technology dont la troisième édition se déroulera à Paris du 24 au 26 mai prochains ambitionnent sérieusement de rivaliser avec le premier rendez-vous technologique de la planète. Excusez du peu, mais les professionnels qui participent les deux premiers jours et le public le troisième jour, ne peuvent que souscrire à cette ambition française.


8 cycles de conférences répartis sur 4 scènes pour 150 sessions avec 300 intervenants sont prévus cette année (Photo Les Echos)
8 cycles de conférences répartis sur 4 scènes pour 150 sessions avec 300 intervenants sont prévus cette année (Photo Les Echos)
Le rendez-vous technologique, Viva Technology, qui ouvre ses portes au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris le jeudi 24 mai, s’ouvre résolument à l’international avec en ligne de mire le CES de Las Vegas. « Sans le singer, nous voulons devenir tout aussi incontournable », déclarait Maxime Baffert, codirecteur avec Julie Ranty de Viva Tech, lors de la présentation de l’édition 2018, en février dernier.

Ambitieux mais pourquoi-pas. Si le salon américain qui a dépassé les cinquante éditions fait figure de référence planétaire en matière d’innovation, celui de Paris, organisé par Publicis et le groupe Les Echos, n’en est qu’à sa troisième. Mais dans ce domaine, comme les startups qui auront une fois de plus la part belle à ce rendez-vous, il est important de voir grand dès le départ pour se donner toutes les chances. N’oublions pas que participer au CES est un véritable investissement qui n’est pas à la portée de toutes les petites entreprises de l’écosystème Français et Européen. Alors il y a matière. 

Alors comment le rendez-vous de Paris peut-il se hisser au niveau de celui de Las Vegas, sans pour autant chercher à le plagier ? En séduisant tout d’abord des grandes entreprises comme la Poste, Orange, ou encore Google, bien implantées sur le territoire, mais pas que, et les startups qu’elles soutiennent, pour continuer à en faire un lieu d’échanges pour les affaires. « C'est un événement au service de 1 000 start-up d'une centaine de pays sélectionnées en amont qui peuvent ensuite intégrer les incubateurs des grands groupes, trouver leurs clients ou des financements », souligne Julie Ranty. L’an dernier 6 000 jeunes pousses, dont 40 % d'internationales, sont passées par Vivatech pour rencontrer les 1 400 investisseurs présents.

Les organisateurs français, soutenus par l’ensemble de l’écosystème technologique French Tech se sont fixés pour objectif d’en faire le premier événement européen du monde digital et de l’innovation. Et pour se donner une stature internationale les équipes de Viva Technolgy n’ont pas lésiné sur les moyens puisqu’elles ont invité plus d’une dizaine de pays étranger à l’événement et notamment la Corée, Israël ou encore la Russie. Mais pas seulement, puisque le continent Africain est même convié, un espace accueillant une centaine d’entreprises africaines, « Afric@tech» leur sera consacré. Enfin, un signe qui ne trompe pas : le site web de l’événement est anglophone.

Si le Consumer Electronics show est exclusivement réservé aux professionnels de l’électronique et de l’innovation, celui de Paris va marquer sa différence en l’ouvrant au public, l’objectif étant d’attirer les familles et les jeunes, très intéressés par les technologies digitales.
 

Viva Tech veut donner le pouvoir aux jeunes, aux femmes, aux talents …

Intelligence artificielle, Smart City, robots, véhicules autonomes seront au programme de la journée grand public du samedi. L’objectif des organisateurs est de partager avec le plus grand nombre les contenus réservés aux professionnels sur les deux journées précédentes, aider à mieux comprendre, créer des rencontres, inspirer...

« Qu’il s’agisse d’acheter les produits ou les services des startups, d’y travailler ou d’y investir, les jeunes européens et américains font massivement confiance aux startups, beaucoup envisageant même de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale », soulignent les organisateurs en s’appuyant sur une baromètre multi-pays lancé avec Ipsos entre le 23 février et le 9 mars 2018, auprès d’un échantillon de 4 000 répondants représentatifs des populations nationales dans 4 pays (Allemagne, Etats-Unis, France, Royaume-Uni).

En phase avec les conclusions de l’étude, Viva Technology veut mettre l’accent sur la jeunesse en ambitionnant d’accueillir 20 000 étudiants de France et d’Europe afin de leur permettre d’approcher au plus près la réalité de la révolution numérique et se projeter dans le monde de demain. Les grandes écoles, HEC, Sciences Po, Groupe Ionis, IMT, Telecom Paris Tech, Digital School of Paris, l’Ecole 42, l’EDHEC, ... seront d’ailleurs largement représentées.

Les visiteurs du samedi auront une journée pour s’immerger dans le monde du futur, les 45 000 m2 du Hall 1 du Parc des Expos de la porte de Versailles, deviendront une immense aire de jeux et de découvertes avec des essais de véhicules autonomes, des univers de réalité virtuelles ou des rencontres avec les robots de dernières génération. Cette ouverture au public devrait permettre aux organisateurs de battre des records en matière de fréquentation, l’an dernier 68 000 visiteurs professionnels avaient franchi les porte de Viva Tech.

Viva Tech, du 24 au 26 mai (journée grand public le 26 de 9 heures à 18 heures) parc des Expositions de la porte de Versailles (Paris, XVe).
 

Viva Technology en chiffres

- 2 journées professionnelles les 24 et 25 mai et 1 journée Grand Public le samedi 26 mai
- Plus de 1 000 startups exposantes - 23 labs sectoriels
- 1 112 startups sélectionnées via les challenges thêmatiques, dont 50% internationales
- 8 cycles de conférences répartis sur 4 scènes pour 150 sessions avec 300 intervenants prévus
- Africa@tech : 1 lab dédié, 100 startups attendues



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              

Administration | In the world | En France | Villes Smart | e-Santé | Smart City Web TV | Les dossiers de la Smart City | Publi-Information | Les rendez-vous de l'innovation






L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          






Suivez-nous
PAVIC Angers BSE Group Angers Connect Angers French Tech Ruckus Playmoweb CCI Maine-et-Loire