Voiture autonome : les réglementations mondiales évoluent


Rédigé par le Vendredi 27 Mai 2022 à 10:29

La voiture autonome c’est-à-dire un véhicule dont la conduite est en partie ou complètement automatisée, trace, lentement mais sûrement, sa route. L’entreprise Lyonnaise NAVYA, leader français spécialisé dans la fourniture de systèmes de mobilité autonome et de services associés se félicite des avancées réglementaires régulières qui favorisent le déploiement des véhicules autonomes à l’échelle industrielle.


La navette autonome, sans conducteur, développée par le constructeur Lyonnais Navya (photo Navya Tech)
La navette autonome, sans conducteur, développée par le constructeur Lyonnais Navya (photo Navya Tech)
Aux Etats-Unis, l’État de l’Oklahoma vient d’entériner, avec l’appui du Sénat américain, un projet de loi autorisant la circulation des véhicules autonomes sur routes ouvertes. Depuis le 29 avril dernier cet état est ainsi le 30ème état des Etats-Unis à légiférer en faveur du véhicule autonome. Au niveau fédéral américain, une avancée majeure a également été franchie avec l’adoption en mars 2022 d’une règlementation supprimant l’obligation pour les constructeurs de véhicules automatisés d’équiper les véhicules autonomes de conduite manuelle, c’est-à-dire d’un volant et de pédales. Cette réglementation entrera en vigueur en septembre 2022 une fois sa publication officielle au registre fédéral.

De son côté, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a marqué une étape capitale en la matière en modifiant la Convention de Vienne sur la circulation routière afin d’autoriser les véhicules sans conducteur. Adopté le 14 janvier dernier, cet amendement entrera en vigueur le 14 juillet prochain. Une fois publié au Journal Officiel (au plus tard le 1er septembre 2022), le déploiement des véhicules totalement autonomes ne nécessitant pas la supervision d'un conducteur, deviendra alors possible.       

C’est dans ce cadre que l'Europe a validé un projet de loi visant à homologuer les véhicules autonomes de niveau 4, dont la publication est prévue pour le deuxième semestre 2022. Cette étape majeure s’inscrit dans la continuité des premiers jalons déjà initiés, à l’instar des législateurs allemands et français qui avaient fourni en 2021 les premiers cadres juridiques au monde pour la conduite autonome en service régulier.   

Ces évolutions de la réglementation sont la suite logique des stratégies nationales de nombreux pays, qui souhaitent anticiper l’arrivée plus massive des véhicules autonomes, considérés unanimement comme la prochaine avancée majeure du marché de la mobilité.       
 
« L’évolution du cadre législatif de la mobilité autonome est un levier fondamental pour le déploiement à grande échelle de nos navettes autonomes »
 
Cette tendance mondiale qui vise à faire évoluer la réglementation en faveur de la mobilité autonome, va faciliter son déploiement à grande échelle. Le constructeur Lyonnais NAVYA qui contribue activement à l’évolution des législations internationales à travers notamment sa collaboration au sein des groupes de travail de la commission européenne, de la France et de l’AVIA aux Etats-Unis (Autonomous Vehicle Industry Association), va pouvoir accélérer la commercialisation de ses systèmes de mobilité autonome dans un cadre juridique clarifié et uniformisé.
 
« L’évolution du cadre législatif de la mobilité autonome est un levier fondamental pour le déploiement à grande échelle de nos navettes autonomes », se réjouit Sophie DESORMIÈRE, Présidente du Directoire de NAVYA. « Les avancées multiples en cours dans de nombreux pays marquent l’intérêt croissant des autorités publiques à plus haut niveau pour porter plus loin et plus vite le déploiement de la mobilité autonome. Les expérimentations réalisées, les avancées technologiques, les attentes croissantes du marché tant public que privé, ont permis ces évolutions, pour lesquelles Navya a activement contribué ».
 
L’année 2022 marque donc une étape prometteuse pour NAVYA d’un point de vue réglementaire avec la publication de nombreux textes législatifs permettant d’homologuer des véhicules autonomes. Jusque-là, en l’absence de textes adaptés, l’entreprise française était contrainte de formuler des demandes de dérogations systématiques à chaque ministère de chaque pays afin d’obtenir l’autorisation de faire circuler ses navettes sur routes publiques.

Pionnier de la mobilité automatisée depuis 2014, NAVYA a été le premier constructeur à mettre en circulation ses navettes autonomes dans plusieurs pays, dont LYON (quartier de la Confluence), en travaillant étroitement avec les représentants des états intéressés par la voiture autonome. A ce jour NAVYA a travaillé avec 25 pays différents et a obtenu des autorisations de roulage dans les 5 continents (Europe, Amérique, Asie, Océanie et Afrique).
 
Avec 280 collaborateurs en France (Paris et Lyon), aux États-Unis (Michigan) et à Singapour, NAVYA ambitionne d’être l’acteur de référence des systèmes de mobilité autonome de niveau 4 pour le transport de passagers et de biens. 
 
Pour en savoir plus  : www.navya.tech 



Yannick SOURISSEAU
- Web journaliste et rédacteur en chef de Ville Intelligente Mag - Formateur journalisme en ligne... En savoir plus sur cet auteur


              


Dans la même rubrique :
< >

Energie | Mobilité | Habitat | Aménagement | Environnement | e-Santé | Règlementation | Consommation | Société


vignette adhésion Banniere Don